Efficacité

Comment théâtraliser ses discours

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Pour captiver un auditoire, le fond de votre discours doit être convaincant, mais théâtraliser ses discours en travaillant la forme a aussi son importance, et certainement plus que vous ne le pensez. Mettre en scène le contenu et savoir le déclamer de la bonne façon, voilà le secret d’un public attentif.

Théâtraliser ses discours

Construire une passerelle vers l’auditoire

L’intérêt de théâtraliser ses discours ? « Pour le rendre attractif, tout simplement. Il faut construire une passerelle vers l’auditoire. Même de très bons orateurs peuvent avoir tendance à être dans leur bulle et à ne pas aller chercher le public. Or, l’individu aime être touché par des émotions. Quand il y a peu d’émotion, il y a peu d’information qui passe », prévient tout d’abord Yoland Agogué, Manager grands comptes chez CSP.

Faire passer des émotions grâce à l’énergie

Que travailler au juste ? Le fait de théâtraliser ses discours passe par l’individu, le message, et le public. Dans un premier temps, il est donc indispensable d’effectuer un travail sur soi. « On peut travailler sur la voix, la respiration, l’ancrage… Il faut maîtriser les quatre éléments : la terre, c’est-à-dire l’enracinement, l’air (respiration, silences…), l’eau, autrement dit le reflet et l’image que l’on renvoie, et le feu, l’énergie. » Ce dernier point est essentiel, puisque c’est ce qui va permettre d’atteindre l’autre. Pour s’améliorer dans ce sens, les mises en situation et les lectures de pièces ou de chansons restent les outils les plus efficaces. « J’aime par exemple utiliser la chanson Comme d’habitude et faire décliner le texte avec des comportements différents : joie, colère, tendresse, peur, pitié… », explique Yoland Agogué. L’idée étant d’apprendre à maîtriser les émotions que l’on fait passer à son public.

Un talent qui s’apprend plutôt qu’une aptitude naturelle

Attention : illustrer le discours est important, mais il ne faut pas aller jusqu’à se perdre. Faire de grands gestes si vous en êtes d’ordinaire plutôt avare est une mauvaise idée : « il faut que cela vous ressemble, le public ne s’y trompe pas. On pense souvent que les personnes extraverties sont naturellement plus « douées » pour les discours, alors qu’en réalité, dans une prise de parole en public, elles peuvent être complètement déstabilisées. » La seule solution pour progresser : travailler ! La préparation est la clef qui, avec le temps, permettra aux choses de venir plus spontanément.

CSP
Manager grands comptes et formateur spécialisé en communication orale

Vous souhaitez prendre la parole avec aisance pour convaincre votre auditoire ? Inscrivez vous à la formation prise de parole efficace qui est au programme de la Semaine de la communication et profitez de nombreux avantages dont un atelier gratuit « Prenez la parole en mode Ted Talk »
Au programme de la semaine retrouvez également les formations Les fondamentaux de la communication et Apprivoiser son trac…pour devenir un as de la Com’

Commentaires (1)

Commenter cet article

  1. […] et la joie, mais parfois, il y a de mauvaises nouvelles à annoncer. » Il existe des exercices basés sur la voix, le regard, la respiration, la posture, ou encore la gestuelle, qui permettent de prendre conscience de ces items et d’augmenter sa force de conviction, ou […]

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)