Efficacité

Concours d’éloquence de Lormont : « être sponsor marque notre volonté de co-créer en local »

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (6 vote(s), note: 4,33 / 5)
Loading...

Soutenir un concours d’éloquence dont le rayonnement était très local n’avait rien d’une évidence. Pourtant quand Philippe Guillou, notre responsable Sud-Ouest, a défendu son projet, la lumière nous est apparue. Voici pourquoi il est indispensable de poursuivre ce genre d’action.

Philippe Guillou responsable Sud-Ouest CSP ITW Concours Lormont 2019

   

C’est vous qui avez suggéré que CSP The Art of Training devienne parrain du concours d’éloquence… pour quelles raisons?

En fait, trois éléments clés ont immédiatement fait pencher la balance. Premièrement, ce projet correspondait tout à fait au type d’engagement sur lequel CSP aime se positionner : développer les talents, apprendre tout au long de sa vie, offrir des opportunités & accompagner… Ce sont autant de thèmes qui nous sont chers.
Puis, ce concours d’éloquence lormontais était une innovation sur la région. De la primaire au BTS, de 7 à 21 ans ; à ma connaissance cela ne s’est jamais fait. Il a d’ailleurs reçu de nombreux prix, qui ont justement mis en avant cet aspect différenciant. Devenir partenaire marquait aussi notre volonté de casser les codes, de co-créer, de co-construire en local, sans savoir forcément où cela va aboutir au final ! Et cela participait totalement au challenge ! Enfin, dernier élément, ce projet était porté par Renaud Borderie, partenaire historique de CSP – The Art of Training. Ce qui était pour nous un gage de sérieux et de proximité. Nous n’avions alors plus de doute !

Pensez-vous que l’entreprise, et pas seulement CSP, doit davantage prendre part aux problématiques de notre époque ?

Un tiers des élèves qui rentrent au collège ne maîtrisent pas parfaitement la langue française. C’est un handicap énorme, car ils ne seront que peu nombreux à le rattraper par la suite. Chez CSP – The Art of Training, nous sommes extrêmement sensibilisés sur ce point. Nous le voyons, nos clients peuvent être pénalisés dans leur activité quotidienne : rédaction de mails, de documents internes, lors d’intervention en réunion, de prise de parole en public… C’est une part importante de nos interventions !
Aussi, il nous semble que la réforme du bac qui inclut un « grand oral » est une excellente décision.

Aujourd’hui, le concours est terminé… quelle est la suite que vous souhaiteriez donner à cette expérience ?

Je pense que le concours a créé un « appel d’air » auprès de nombreux intervenants publics et privés. L’éloquence est redevenue une matière « à la mode ». On le voit bien dans les magazines où les articles fleurissent. Nous continuerons à nous impliquer sur ce type de manifestation, tant qu’elle nous ressemblera : humaine et innovante !

Qu’avez-vous appris cette expérience ?

[soupirs] Se retrouver devant une classe de 30, quelle énergie ça demande !
Et pourtant, avec mon métier de formateur pour adulte, j’y allais plutôt serein. J’en suis sorti exténué au bout de 1h30. Mais avec l’impression d’avoir rajeuni de 10 ans… et ça, ça n’a pas de prix ! Aujourd’hui, avec peu de recul, je me dis que les 3 Hum du manager (humilité, humanité, humour) font aussi un excellent sauf-conduit avec les plus jeunes.

Propos recueillis par Nadia Ali Belhadj – CSP The Art of Training

Philippe Guillou

Délégué Régional de CSP Aquitaine depuis 2000, Philippe intervient en renforcement des compétences managériales auprès des clients grands comptes de la région : Thales, Safran, CNRS, Legrand, Dekra, Maincare, Domofrance, etc.

Formation : la prise de parole efficace

Toutes nos formations en Communication écrite et orale

Le reportage du journal de France3 Aquitaine (10 avril 2019) fait la part belle à Kylian, l’un des vainqueurs du concours d’éloquence de Lormont. Il était le messager de la classe de l’école Albert-Camus, parrainée par Philippe Guillou.

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)