Efficacité

La Process Communication (1/4) : mieux travailler ensemble

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (4 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Nos besoins dans la communication sont différents, nos types de personnalité aussi ! Plutôt travaillomane, rêveur, empathique, rebelle, persévérant ou encore promoteur ? Avec la Process Communication, apprenons à nous connaître pour mieux collaborer et entretenir la motivation de chacun.

6 types de personnalité

Nos relations avec nos collaborateurs et nos proches sont d’emblée plus ou moins faciles. Avec certains, c’est « la même longueur d’ondes » garantie. Avec d’autres, « ça gratte ».

Pas étonnant ! Taibi Kahler, créateur de la Process Communication, a mis en évidence 6 grands types de personnalité : travaillomane, rêveur, empathique, rebelle, persévérant et promoteur. A chaque type correspondent des « besoins psychologiques », des canaux de communication, des styles de management.

S’adapter pour se rencontrer

Nous avons tous en nous les caractéristiques de ces 6 types de personnalité mais dans des proportions diverses, et avec une ou plusieurs options préférentielles. Si l’on visualise le type de personnalité comme un immeuble, disons que chacun a ses habitudes de vie aux étages inférieurs et doit donc s’entraîner à monter aux étages supérieurs : ils lui sont moins familiers mais c’est là qu’il peut contacter les types de personnalité différents du sien.

Arrêtons d’attendre que les autres changent, changeons notre propre process le temps de la rencontre pour rejoindre l’autre là où il en est !

L’intelligence relationnelle

Parce que notre rapport au monde est différent, voire antinomique, notre collaboration peut s’avérer compliquée, conflictuelle et créer plus de frustrations que de satisfactions. Pour éviter les impasses, la Process Communication propose une démarche opérationnelle : « S’approcher avec intelligence relationnelle, en cherchant à comprendre le fonctionnement de l’autre et à s’y adapter, permet de nourrir la motivation. », explique Anne Mangin, formatrice chez CSP. Chacun y trouve davantage son compte et la synergie peut réellement fonctionner. »

 

 

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)