Efficacité

L’art de la critique constructive : savoir l’émettre et la recevoir

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (4 vote(s), note: 4,75 / 5)
Loading...

La critique n’est jamais facile. Elle est souvent évitée parce qu’elle ressemble au reproche et à la dévalorisation. Or, quand elle se révèle constructive, la critique devient un levier dont il est dommage de se priver. Encore faut-il savoir l’émettre et la recevoir.

Critique constructive CSP The Art of Training Anne Mangin

Une étape nécessaire

Rien de pire qu’une situation laissée au point mort, faute de savoir émettre la critique constructive qui permettra une évolution. Réagir rapidement en émettant une critique constructive évite la détérioration des relations et la montée des tensions

Préparez-vous calmement à rencontrer votre interlocuteur. Soyez clair sur l’objectif de ce RDV : il ne s’agit ni de vous plaindre, ni d’accuser l’autre, ni de le décourager.

Cela nécessitera un entraînement, car la critique est un art.

Une critique éclairante et mobilisante

Restez serein ! Commencez par décrire les faits constatés et référez-vous à des exemples tangibles. Pensez à dire « je » ! Laissez de côté vos sentiments et vos commentaires.

Expliquez à votre interlocuteur l’importance d’un changement. Énoncez l’objectif à atteindre (rétablir la satisfaction client, restaurer l’harmonie familiale…). Nommez l’écart entre l’attendu et la situation actuelle.

Formulez une demande précise de changement en indiquant les moyens concrets pour y répondre. Assurez votre interlocuteur de votre aide. Redites-lui votre confiance en lui et en sa capacité à changer.

A accepter sans susceptibilité

Si vous êtes dans la position de recevoir une critique, laissez votre interlocuteur aller jusqu’au bout sans l’interrompre. Ce n’est pas le moment de vous justifier ou de minimiser le problème. Accueillez le contenu de la critique et l’émotion éventuelle qui l’accompagne.

Manifestez que vous cherchez sincèrement à comprendre ce qu’il vous dit : posez-lui des questions ouvertes pour vous faire préciser les faits, cerner ce qu’il ressent et entendre ses opinions. Par une reformulation, vérifiez votre compréhension de ses propos.

Alors seulement, donnez votre avis et vos propres idées d’amélioration en tenant compte de la demande qui vous a été formulée.

« Une critique constructive suppose une bonne gestion des affects et la volonté de rencontrer vraiment son interlocuteur pour s’accorder sur les changements à mettre en œuvre. », rappelle Anne Mangin, formatrice chez CSP The Art of Training. « Bien formulée et accueillie, elle est motivante. »

Si vous voulez approfondir la problématique, nous proposons une formation afin d’apprendre à Cultiver son intelligence émotionnelle

Vous souhaitez mieux communiquer avec vos collaborateurs ?

Inscrivez-vous à une des formations de la semaine de l’efficacité professionnelle du 23 au 27 novembre 2020

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)