Finance et achats

Le jargon de la finance pour les nuls

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

ROI, cash flow, P&L… Ces termes du jargon de la finance pourraient aussi bien être du chinois pour qui n’évolue pas au quotidien dans le domaine de la finance. Et pourtant, leur bonne compréhension est indispensable pour tout professionnel qui souhaite vraiment s’impliquer dans son entreprise.

« La mauvaise compréhension des termes financiers est une difficulté que rencontrent souvent les salariés et qui touche tout le monde, à commencer par les cadres qui ont au moins un petit niveau de responsabilité, les managers, chefs de projets, juristes, acheteurs… Et toutes les fonctions transversales. Dans leur vie en entreprise, ils sont forcément confrontés un jour ou l’autre à des dialogues informels sur le sujet, ou pire, à des réunions avec un jargon financier intensif au cours desquelles ils font semblant de comprendre. » Telle est l’analyse de Pascal Gilquin, responsable du département Finance – Gestion chez CSP Formation. Comme dans tous les domaines techniques, le vocabulaire est complexe, avec une difficulté supplémentaire : celle de l’anglais, car il y a énormément d’anglicismes dans la finance. Pour qui souhaite s’impliquer davantage dans la vie de son entreprise, ou tout simplement ne veut pas avoir l’air ignorant lorsque ces sujets s’invitent dans la conversation, une formation est donc indispensable pour maîtriser le jargon de la finance.

Une formation pour apprivoiser ces notions techniques

C’est l’intérêt des trois journées sur le thème « Finance pour les non-financiers » proposée par CSP Formation. Le formateur connait en effet très bien les 15 ou 20 termes qui posent particulièrement problème à tous les non-financiers et sait comment les rendre moins intimidants et plus accessibles. « J’assigne quatre mots à chaque groupe, par exemple P&L, cash flow, chiffre d’affaires… Et je leur demande ce qu’ils signifient pour eux. L’idée est de voir d’abord ce qu’ils en comprennent avant de les vulgariser et de les expliquer. » La reformulation et les exemples concrets et familiers sont les meilleurs outils de cette formation, qui enchaîne ensuite sur un jeu de cartes reprenant ce vocabulaire, afin qu’il soit bien intégré. Le but, à la fin de ce stage : « les participants doivent pouvoir transmettre ces acquis à un collaborateur. Trop souvent, on comprend bien une notion, mais on est incapable de la réexpliquer. Or, si votre directeur financier vous donne une information, c’est à vous de la faire passer à votre équipe production ! »

 

Vous souhaitez réussir à parler finance pour comprendre des décisions fondamentales ? Inscrivez vous à la formation « L’essentiel de la finance. » En savoir plus

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)