Formation Professionnelle

À tous les curieux de Neurosciences !

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Voilà, cet article est pour vous ! En tant qu’organisateur j’étais présent aux dernières matinales CSP sur les Neurosciences. Retour sur les moments clés !

Lille, jeudi 23 novembre, une trentaine de participants prennent place autour de Xavier Martin.

En introduction, Xavier nous explique que l’on a longtemps estimé que l’intelligence était acquise dès la naissance ou la petite enfance. Or les recherches sur le cerveau prouvent le contraire. Chaque jour, le cerveau génère de nouveaux neurones et de multiples connexions pour apprendre encore et toujours.

Encore faut-il utiliser les subtilités de notre cerveau à bon escient !

C’est parti pour un neuroquiz interactif… objectif : détruire d’autres neuromythes.
Nous apprenons au fil de l’exercice que les neurones se créent toute la vie et que c’est la vue qui sollicite le plus l’activité cérébrale !
Autre découverte, nous ne pouvons porter notre attention que sur une seule activité à la fois et personne n’est plus « cerveau gauche ou cerveau droit »
Des carambars et autres michocos sont distribués à la volée par Xavier à tous ceux qui trouvent la bonne réponse ! On joue sur l’émotion… mais nous reviendrons sur cet élément essentiel.

Il nous fait ensuite découvrir 5 clés apportées par les Neurosciences.

  • Clé 1 : Associer la nouveauté à des connaissances.

Nous sommes invités à mémoriser 2 phrases l’une complexe, l’autre moins, sans les écrire.
Il est facile de restituer les termes connus. Quand on apprend, de nouvelles connexions entre vos connaissances et les nouvelles vont créer de nouvelles associations et des nouveaux circuits.

  • Clé 2 : Répéter pour creuser les sillons neuronaux.

À l‘inverse d’un ordinateur qui va enregistrer une photo entière, vous et moi, nous reconstituons des souvenirs par association. Il faut répéter inlassablement ce que l’on veut étudier pour l’ancrer dans les différentes parties du cerveau qui constituent le réseau de mémoire à long terme.

  • Clé 3 : Formuler des feedbacks positifs et faire vivre des émotions agréables pour favoriser la mémorisation.

On privilégiera la motivation par le renforcement positif et la récompense immatérielle. Pour mettre ceci en pratique, Xavier nous invite à former des binômes pour échanger et placer le mot « axolotl » dans la conversation. Pas facile. L’exercice prend forme et les félicitations « bravo, chouette » arrivent.

  • Clé n°4 : Activer et maintenir l’attention pour mémoriser.

Nous visualisons ici une vidéo pour comptabiliser un nombre de passes entre jeunes avec ballon… un singe passe devant nous mais tous ne le verront pas. Il faut porter notre attention sur une seule tâche à la fois pour être plus efficace. Sans attention il n’y a pas de mémorisation ni apprentissage.

  • Clé n°5 : Apprendre par imitation.

Il s’agit ici de faire manipuler à deux volontaires des bouchons. Combien de fois le geste a-t-il été fait ? C’est là qu’entrent en scène les fameux neurones miroirs. Leur rôle majeur est donc de comprendre les gestes moteurs effectués par autrui en les comparant à son répertoire moteur propre.

 

Strasbourg, le 6 décembre, pour compléter le sujet, Xavier est cette fois accompagné de Laurent Villemur.

Vous vous demandez peut-être comment les nouvelles modalités du digital prennent en compte les clés des neurosciences ? Voici ce que nous avons appris.

Après l’exposé initial de Xavier sur les neurosciences, Laurent prend la main pour nous parler outils digitaux, neurosciences et apprentissage. A l’aide du brainstorming Klaxoon, il nous demande quels outils digitaux nous utilisons au quotidien, dans notre travail.
Les participants envoient leur réponse grâce et nous voyons aussitôt un nuage de mots se former à l’écran : WeTransfer, Dropbox, Office365, Skype et bien d’autres !

Laurent présente ensuite le Blended learning, e-learning, formation asynchrone et il passe en revue nombreux outils associés : micro learning, serious game, vidéo pédagogique, classe virtuelle. Autant d’outils qui activent les clés précédemment évoquées dans notre cerveau !

Pour conclure cette séquence Isabelle Hornecker vient nous parler de Mindfulness et apprentissage. Elle nous explique les 4 temps du processus d’apprentissage : attention -> encodage -> stockage -> rappel
Le pire ennemi de l’apprentissage ? c’est le stress chronique De même, le manque de sommeil est mauvais car c’est pendant celui-ci que beaucoup de choses de passent.

Pour mettre en pratique, Isabelle nous invite à déconnecter 3 minutes en fermant les yeux.
La pleine conscience favorise l’apprentissage et nous aide à lâcher prise, ressentir des émotions agréables, avoir un sommeil de qualité et faire des choix conscients.

Le mot de la fin : l’apprentissage est un entrainement de tous les jours ! Tiens il est temps de passer au buffet à déguster en pleine conscience !

Si vous avez envie de tout connaître sur les Neurosciences et la pédagogie… par ici !
Jérémie GUILLOTEAU
Chargé de Marketing opérationnel – CSP

Jérémie Guilloteau

Commentaires (1)

Commenter cet article

  1. Khaled dit :

    Bravo et merci Jérémie pour ce récapitulatif sur les apports des neurosciences dans l’apprentissage

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)