Formation Professionnelle

Covid-19 : « Cette période était celle de l’intelligence collective »

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 vote(s), note: 4,00 / 5)
Loading...

Cathy Touin se définit elle-même « couteau suisse du Digital Learning ». Formatrice indépendante, elle a profité des ateliers mis en place par CSP lors du confinement, pour apprendre et surtout faire partager son expertise avec ses pairs. Entre page d’écriture pour les petits et plant de tomates, retour sur ces journées particulières vues de l’intérieur.

Covid 19 partages intelligence collective cathy touin CSP

Comment avez-vous vécu le confinement ?

Comme un coup de massue ! A la fois dans mon quotidien et dans ma logistique vie pro/perso ! Mais, les animations présentielles s’annulant, j’en ai profité pour davantage suivre les devoirs de mes enfants (CP et CM1 à l’époque). Je me suis rendu compte que le rôle « d’institutrice » n’a pas été si facile à endosser ! On est loin de l’andragogie, même si naturellement des passerelles existent : je m’y suis d’ailleurs intéressée. Sinon, de façon très contradictoire et d’un point de vue plus pro, j’ai réalisé que le confinement resserrait les liens avec CSP Docendi. Grâce à la mise en place de réunions régulières, je suis entrée en contact avec d’autres formateurs, que je n’aurais pas pu rencontrer autrement, notamment en région ! L’opportunité de partages de compétences, ainsi que l’élaboration spontanée de groupes d’échanges m’ont permis d’exploiter au mieux cette période…

Quelle urgence professionnelle le confinement a-t-il mis en évidence ?

Cela m’a obligé à repenser toute la partie méthodologique de mon métier : intégrer les nouvelles conditions de travail, les implications que le distanciel modifiait dans les besoins des entreprises et plus particulièrement des apprenants. Créer un nouvel environnement de travail à mon domicile pour proposer une animation en distanciel dans les meilleures conditions s’est également imposé à ce moment-là. D’ailleurs, nous avons partagé avec mes pairs des infos sur le matériel visio, micro, lumière, casque, logiciel, etc. : un nouvel univers que j’ai pris plaisir à découvrir et à mettre en place dans mon quotidien professionnel !

Avez-vous vous-même entrepris des actions de partage de connaissances avec d’autres formateurs ?

Oui, bien sûr ! la formation distancielle a nécessité la prise en main d’outils d’animation digitaux : j’ai proposé de faire des ateliers d’1 à 2 h pour enseigner les bonnes pratiques avec différents outils. A l’inverse, j’ai également suivi des ateliers proposés par des pairs. En fait, il m’a semblé très important de discuter, de questionner et se questionner, de partager pour s’adapter ensemble à cette nouvelle situation. L’adaptabilité étant l’un des piliers des formateurs, il devenait primordial d’être à l’écoute, de réagir, voire d’être dans la proactivité.

Laurence Mignard, spécialiste de la Qualité chez CSP, a proposé des ateliers pour aider les partenaires à décrocher la qualification Qualiopi. Y avez-vous participé ?

Absolument ! C’est très bien tombé car je n’avais pas entrepris cette certification. Pourtant, j’avais déjà lu les conditions, les contraintes, et identifié les besoins instaurés par cette nouvelle réglementation… mais pour moi, le cahier des charges restait très opaque. J’ai donc saisi l’occasion d’être accompagnée dans cette démarche de compréhension, de construction avec l’aide bienveillante de Laurence.

Qu’avez-vous le plus apprécié lors de ces échanges ?

A l’écoute, très pragmatique, en gérant des petits groupes de façon très régulière, Laurence s’est montré très pragmatique et très professionnelle. De plus, j’ai beaucoup apprécié les retours d’expériences des animateurs déjà inscrits dans cette démarche ou même déjà certifié(e)s. Mes collègues Florence, Eva et d’autres collègues n’ont pas hésité à partager expériences et connaissances. D’ailleurs CSP-Docendi a été le seul organisme à proposer ces RV hebdos, ces partages de compétences !

Plus généralement, que retenez-vous de cette période de confinement ? Est-ce que cela a déjà changé votre vision de votre métier ou dans la façon de l’exercer ?

Pour moi, c’est une période qui, au final, s’est révélée riche de nouvelles expériences, de challenges. Ma vision de l’importance du digital a été confirmée et les partages entre pairs consolidés. L’intelligence collective était pleinement au rendez-vous ! Côté famille, redécouvrir le temps pour des moments privilégiés : arrêter la course du week-end pour jouer, lire, créer (on a construit un nichoir), jardiner (on a planté des tomates que l’on déguste en ce moment!), regarder des films ensemble : Les Goonies, Retour vers le Futur, Harry Potter… Je compte bien voir très vite Un jour sans fin avec Bill Murray, parce que chaque journée du confinement était un éternel recommencement !

Propos recueillis par Nadia Ali Belhadj – CSP Docendi

Cathy Touin

Cathy a eu plusieurs vies professionnelles notamment comme ingénieur technico-commercial dans les biotechnologies et responsable Marketing opérationnel en BtoB. Son expérience terrain, elle a décidé de la mettre au service des besoins en formation des entreprises. Elle est partenaire CSP Docendi depuis deux années.

A lire dans la même série


Covid-19 : « D’un point de vue pro, le confinement a été une descente en enfer… », entretien de Florence Ruaz, formatrice partenaire de CSP Docendi.

Covid-19 : « Cette étrange période nous a permis d’aider nos partenaires à entreprendre Qualiopi », entretien de Laurence Mignard, responsable Qualité chez CSP Docendi et créatrice des ateliers Qualiopi.

Covid-19 : « Le confinement a resserré les liens avec les partenaires », entretien de Frédéric Marchal, en charge des relations avec les partenaires.

Covid-19 : « Cette période peut devenir votre chaos ou votre providence », entretien de Clotilde Audin l’Orphelin, sophrologue et spécialiste de l’Intelligence émotionnelle. Formatrice partenaire de CSP Docendi.

Covid-19 : pourquoi le chatbot se retrouve au cœur des enjeux de santé ? de Joséphine Arrighi de Casanova, consultante formatrice en e-santé.

Covid-19 : les classes virtuelles s’imposent dans les parcours de formation,de Frédéric Dulieu, responsable de domaine CSP Docendi.

Covid-19 : les quatre enjeux du management de l’après-crise, de Vincent Dicecca, expert en Leader et Management chez CSP Docendi.

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)