Formation Professionnelle

La FEST : huit étapes pour sa mise en place

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Parce que la FEST implique directement l’organisation en exigeant des ressources internes, sa mise en place requiert un peu de temps. Les huit étapes indispensables à suivre constituent une méthodologie éprouvée. Elle réussit à impliquer les apprenants et consolide les compétences obtenues. Cet article est extrait du livre blanc CSP-docendi La FEST, transmettre les savoirs dans l’entreprise apprenante.

la FEST en huit étapes livre blanc FEST CSP docendi

1. Définir le champ des activités sur laquelle la personne doit être formée

Il s’agit ici de délimiter le périmètre exact de l’activité, ni trop grand, ni trop restreint pour rester le plus efficace possible.

2. Lister les parties prenantes clientes concernées par ces activités

Les interfaces avec de nombreuses parties prenantes représentent souvent, les points-clés d’une activité qui complète celles que la personne doit accomplir seule. Cette étape permet également d’identifier les experts qui doivent accompagner la personne à former.

3. Construire des situations de travail référentes (5 à 7 maximum)

C’est une des spécificités de la FEST : s’attacher à décrire un nombre restreint de situations emblématiques sur lesquelles le dispositif sera construit. Un bon cuisinier est jugé sur sa capacité à savoir émincer une échalote, à savoir faire une omelette roulée et une pâte feuilletée.

4. Définir les critères observables

Afin d’objectiver les acquis, des indicateurs de progrès sont construits et définis dès le début du projet.

5. Positionner le niveau de compétences de l’apprenant pour chaque situation de travail

Chaque personne à former est alors conviée à s’évaluer sur chacune des situations. Elle peut alors s’appuyer sur l’aide de son accompagnateur préalablement désigné.

6. Construire le parcours des AFEST

L’architecture du parcours est alors construite. Elle peut être individuelle ou collective et suivre une progressivité pédagogique.

7. Mettre en oeuvre des actions de formation

Elles doivent intégrer des mises en situation décrites sur la base des activités emblématiques du parcours, des séquences réflexives (atelier, mini-formation, auto-évaluation à l’aide de supports d’observation) et une traçabilité de l’activité (carnet d’apprentissage, enregistrements, photos, échange de mails; etc.).

8. Evaluer le niveau de compétences acquis en fin de parcours

Au terme du parcours, l’accompagnateur valide le niveau de compétences de la personne formée. Il s’aide pour cela de l’ensemble des documents qui ont émaillé les AFEST. Il peut également utiliser les modes d’évaluation sommative du type quiz ou démonstration, en s’aidant de grilles d’évaluation finale qu’il aura construites.

Yann Coirault, Christophe Parmentier & Patrice Prély

Yann Coirault

Référent pédagogique, consultant, formateur, praticien MBTI, chez CSP, Yann se passionne pour l’innovation tous azimuts qu’elle soit pédagogique ou de contenus.

Christophe Parmentier

Christophe est docteur en sciences de l’éducation, diplômé en pédagogie et fondateur de l’Association pour la Promotion de l’AFEST, l’APAFEST.

Patrice Prély

Fondateur du cabinet FC2P, Patrick accompagne les personnes et les organisations dans leur développement.


D’autres ressources sur la FEST en libre accès
A télécharger : le livre blanc CSP-docendi FEST, La Formation en situation de travail, transmettre les savoirs dans l’entreprise apprenante


La FEST en cinq points de Anne Ambrosini & Edouard Dubruel

La FEST : une idée indémodable de Aurélie Van Dijk & Jean Vanderspelden

La FEST : une nouvelle brique du développement des compétences de Joëlle Dervillé

La FEST : les enseignements du ministère du Travail de Yann Coirault, Christophe Parmentier & Patrice Prély

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)