Leadership et Management

L’intelligence collective, créatrice de valeurs managériales nouvelles et pérennes

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (10 vote(s), note: 3,90 / 5)
Loading...

L’intelligence collective est un processus de transformation, créateur d’opportunités et de solutions nouvelles. Elle œuvre en émergence sur la base d’une confiance sans failles dans le potentiel humain, prête à accueillir la diversité, la complexité et l’incertain. Et si elle éclairait d’un jour nouveau le management d’aujourd’hui ?

Dans un cadre éthique de bienveillance et d’authenticité, l’intelligence collective ouvre les passages du modèle matérialiste « avoir » vers un modèle plus humaniste « être » (1), ouvert et sensible à l’invisibilité des liens. Elle a de quoi aider le management à : trouver les voies d’un juste sens (2), construire une solidité de liens, prendre soin du capital énergétique, penser-agir esthétiquement.

Les voies du juste sens (motivation et direction) : les voyages de la vision et du cœur
Dans les brouillards de la complexité, les voyages de vision personnelle et collective restent nécessaires pour retrouver un « juste sens » et clarifier le futur désiré. Une vision du futur ne peut libérer les énergies, inspirer et guider les actions que si elle fait sens pour le cœur et contribue au bien commun de l’Humanité. Pour être partagée, elle ne peut être l’œuvre d’un seul ou de quelques-uns. Elle implique que chacun puisse y contribuer, la relier à ses propres aspirations personnelles. «Votre vision ne devient claire que lorsque vous pouvez regarder dans votre cœur. Celui qui regarde à l’extérieur rêve, celui qui regarde à l’intérieur s’éveille. », Carl Gustav Jung.

Construire une solidité de liens : une culture de la confiance, de la cohésion, de la créativité
En exacerbant l’ego, le jugement, la peur, le système compétitif a bloqué l’accès à la coopération, la créativité, augmenté la violence dite ordinaire (liée aux relations personnelles et/ou professionnelles toxiques). Se libérer des certitudes-servitudes du passé devient un passage obligé pour qui veut devenir artiste de sa vie, coconstructeur d’un monde collectivement plus intelligent. Une nouvelle culture reste à construire pour faire vivre l’intelligence des liens. Elle requiert l’apprentissage individuel et collectif de nouveaux savoir-être et savoir-faire : intelligence émotionnelle, somatique, empathie, créativité relationnelle, codéveloppement, approche systémique… Elle nécessite, pour tous, de disposer des espace-temps de l’apprentissage, de l’expérimentation, de la régulation. C’est cela prendre le temps d’en gagner : « Parfois, lâcher prise est un acte plus puissant que se défendre ou s’accrocher », Ekhart Tolle.

Prendre soin du capital énergétique de tous et de chacun
L’épuisement de la ressource énergétique touche le vivant dans son ensemble. Pas seulement la nature, des millions d’hommes et de femmes sont, eux aussi, dévitalisés sous des formes variées. Usé par l’accélération, les restructurations sans accompagnement ni sens, l’appauvrissement intellectuel, relationnel, chacun est invité à reprendre sa vie en mains. Il s’agit de choisir et non plus subir, s’accorder les temps du soin à soi, à l’autre, au collectif. Apprendre à mieux s’apprécier, respirer, se respecter, respecter, se faire respecter… ce ressourcement s’opère dans les dimensions invisibles d’un esprit, d’un cœur et d’un corps à explorer, ouvrir et réaligner.

Penser agir esthétiquement, de la beauté, de la poésie
Considérés à faible valeur ajoutée, les arts et les lettres ont été dévalorisés. Sans le langage esthétique (perception et sentiment du beau), il devient impossible d’accéder aux ressources intuitives, relier, « ou simplexifier » (3), et même innover en intelligence collective. Chaque humain porte en lui ce langage qui ne demande qu’à s’exprimer pour enfin l’ouvrir à son être entier. Le ré-enchantement des systèmes passe par la réintégration de l’esthétique, de la beauté (4), de la poésie, en tous domaines, y compris professionnels. Le leadership ne pourra œuvrer sans puissance d’inspiration, beauté d’intention, élégance de l’action.

Tels sont quelques grands axes d’un management éthique et innovant, ouvert sur le monde, flexible, créateur des nouveaux possibles dans le respect de la vie.

Véronique Caret – CSP

1- Avoir ou Etre, un choix dont dépend la survie de l’humanité de Erich Fromm, édition Robert Laffont – collection Réponses. Paris 2004.
2- En quête de sens, film documentaire français réalisé par Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière, sorti le 28 janvier 2015.
3- Simplexité de Alain Berthoz, édition Odile Jacob. Paris 2009. Néologisme pour dire : simplifier la complexité.
4- Quand la beauté nous sauve, Charles Pépin, édition Robert Laffont. Paris 2013.

Formation : Manager son équipe en intelligence collective

 

Véronique Caret

Consultante-formatrice, experte en créativité et intelligence collective, certifiée en intelligence créative, Puzzle Disc et animatrice de communautés apprenantes de managers multimétiers.

Après un parcours de plus de 20 ans en entreprises dans des fonctions managériales transverses de direction juridique et direction développement réseau, Véronique accompagne les personnes et les organisations dans les transformations individuelles et collectives pour faire gagner en leadership, co-leadership, créativité et intelligence collective.

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)