Leadership et Management

Le management agile : une méthode qui s’impose

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Les principes généraux du management agile sont de laisser plus d’autonomie aux équipes, d’avoir des cycles de production plus courts mais également de repositionner le client au cœur des processus.

management agile

« Le management agile, ce n’est pas seulement une méthode qui permet d’être plus efficace. Elle répond aussi à des besoins d’évolution dans l’entreprise. Le management doit s’adapter à un environnement de plus en plus changeant, à des procédures plus contraignantes et à des process de plus en plus agiles pour répondre aux besoins des clients », annonce avant tout Yann Coirault, consultant formateur et coach chez CSP.

Le management agile, des équipes autonomes qui s’adaptent

Quatre grands principes sont à travailler dans le management agile également appelé management 3.0 : Tout d’abord, il demande des ajustements beaucoup plus réguliers. Les entretiens annuels et réunions mensuelles ne suffisent pas : c’est au quotidien que les objectifs doivent être réajustés ! La composante suivante est la délégation, avec des équipes et individus extrêmement autonomes qui s’auto-organisent. « Ce sont des méthodes qui sont déjà en œuvre dans l’industrie automobile notamment, où les équipes sont petites et ont un pouvoir de décision très fort. Elles peuvent par exemple arrêter une ligne de production si elles détectent un problème. » note Yann Coirault. Ensuite, le client est au cœur des décisions, un principe déjà largement admis dans les projets IT. Qu’il s’agisse d’un client externe ou interne (le N +2 par exemple), il est intégré aux discussions et aux processus. Enfin, en ce qui concerne le développement des compétences, le manager agile n’est plus le premier interlocuteur RH de sa propre équipe. Il occupe plutôt une posture de chef d’orchestre, la structure agile fait que chacun doit prendre en main son propre développement.

S’évaluer sur 5 dimensions pour identifier ses axes de progression

L’institut Korn Ferry a développé un modèle en la matière, basé sur cinq leviers : l’agilité par rapport au changement, la conscience de soi, l’agilité interpersonnelle, l’agilité orientée résultats, et enfin l’agilité mentale. CSP a créé un test permettant aux managers de s’auto-évaluer sur ces cinq dimensions. La formation en management agile fait alors travailler en mode peer coaching, comme l’explique Yann Coirault : « les participants font le test avant et échangent leurs résultats avec un pair qui participe à la formation. Ils creusent ensuite ensemble les résultats et s’engagent sur des points de progrès. Ils prennent rendez-vous quelques mois plus tard pour voir où ils en sont. »

Pour en savoir sur la formation « Manager agile au quotidien » suivez ce lien

CSP
Ingénieur et Coach certifié MBTI® chez CSP

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)