Leadership et Management

Se préparer mentalement

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Évaluez cet article)
Loading...

Les grands athlètes le savent, à un certain niveau de performance, ce n’est pas le corps mais le mental qui fait la différence.

Pression de plus en plus forte, exigence de résultats, procédures à suivre… le monde de l’entreprise est chaque jour un peu plus synonyme de stress. Un environnement où pour performer le manager n’a d’autre outil que son mental. D’où l’intérêt de bien l’entretenir et le préparer.

Qui suis-je ? Quelle est ma motivation ?

Préparer son mental, demande au préalable de bien se connaître croit Serge Borg, consultant formateur au sein de CSP Formation : « quelle est ma motivation, mon identité, ma mission en tant que personne ? Pourquoi suis-je prêt à monter au combat ? Il est capital de travailler son socle identitaire, car plus on se connaît, plus on résiste. »

Mon corps, mon moteur

Mobiliser pleinement toutes nos ressources exige également de prendre conscience de l’interdépendance existant entre notre corps, notre mental et nos émotions. Certaines de nos pensées, à l’image de nos croyances limitantes, du type « je ne suis pas capable » dissipent notre énergie. « Travailler sur les émotions qui nous stressent et développer des pensées positives, voir ce qu’on a retiré d’un échec plutôt que de le concevoir comme une défaite, aident peu à peu à pleinement utiliser son potentiel », explique Serge Borg.

Se laisser porter par le Flow

« Etre dans le flow, c’est exprimer 100 % de ses capacités à un moment donné. C’est être centré ici et maintenant. Un peu comme un enfant tellement concentré dans son jeu qu’il n’entend pas ses parents l’appeler », illustre-t-il. Un état qui ne se commande pas mais dont on peut favoriser la venue, en lâchant prise, en étant davantage dans le ressenti de ce qu’on doit faire. « Cela signifie aussi ne plus être dans le jugement mais dans l’évaluation pour s’adapter en conséquence. »

Une réunion particulièrement importante, un rendez-vous aux enjeux difficile : certains événements doivent aussi faire l’objet d’une préparation mentale spécifique « car la performance se prépare en fonction de l’enjeu », conclut le formateur.

Pour en en connaitre davantage sur ce sujet, consultez notre page » Se préparer mentalement face au défi managérial« 

Commentaires (2)

Commenter cet article

  1. Marc dit :

    Bonjour
    Vous dites ceci : « à un certain niveau de performance, ce n’est pas le corps mais le mental qui fait la différence » et vous pensez vraiment me convaincre ? c’est pas gagné. Si le mental poussait les choses on n’aurait pas eu besoin de kérosène pour les avions, le mental du pilote aurait suffit non ?!!! Cdt.

  2. […] De visu, il est possible de rectifier et de faire des ajustements au fur et à mesure grâce au classique « Passez dans mon bureau ». Dans le management à distance au contraire, « si les outils ne sont pas parfaitement clairs, les dysfonctionnements prennent vite de l’ampleur. » Outils de reporting, gestion de dossier, rendez-vous clients, partage d’agenda, points hebdomadaires, définition d’une feuille de route… Le cadre et les rituels permettent de mettre les choses au clair. D’autant que « ce n’est pas parce que vous êtes un bon manager que vous-même ou les membres de l’équipe doivent être disponibles à tout moment ou disposés (actifs sur une autre tâche, lieu inadéquat, charge émotionnelle incompatible) » Appeler à l’improviste pour un point par exemple peut être une mauvaise idée : mieux vaut d’abord envoyer un message pour savoir quand un rendez-vous téléphonique serait possible, cela lui laisse le temps de se préparer mentalement. […]

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)