Management de projet

Le leadership du chef de projet

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (3 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Gérer une équipe projet tout en faisant preuve d’un bon leadership n’est pas toujours évident, en particulier s’il s’agit d’une première expérience en tant que chef de projet. Les capacités de leader font parties des soft skills, il peut être difficile de le développer, mais certaines attitudes peuvent aider.

Leadership du chef de projet

Dans le monde du sport, tout le monde sait que ce n’est pas parce qu’un joueur est bon sur le terrain qu’il serait un bon entraîneur. En entreprise, le concept peine encore à s’imposer… Et pourtant, un professionnel compétent techniquement ne fait pas forcément un bon chef de projet. Or, « bien souvent, un chef de projet n’a pas de pouvoir hiérarchique sur les membres de son équipe, note Alexis Sgaros , formateur consultant chez CSP. Il lui faut donc développer un fort leadership, une capacité à motiver ses troupes pour les amener à travailler vers un objectif commun. » Pour cela, l’objectif en question doit être clairement défini, accessible, communiqué et partagé avec les membres de l’équipe projet.

Le leadership en situation d’absence de pouvoir hiérarchique

La transparence et la communication, notamment la communication informelle au quotidien, sont donc deux des piliers sur lesquels doit reposer l’attitude du chef de projet. « C’est là qu’il est intéressant de ne pas voir l’absence de pouvoir hiérarchique comme un inconvénient. Il s’agit en réalité d’un avantage, car il est alors plus facile de faire preuve de transparence, un véritable atout dans l’efficacité et la motivation d’équipe. »

Apprendre à connaître les membres de l’équipe

Pour être un bon leader, il n’y a pas de procédures standardisées, tout dépend de la situation. Adapter son comportement, réagir en fonction des situations et des personnes, agir au bon moment sont des qualités indispensables du meneur d’hommes. « Il faut notamment savoir déléguer en tenant compte de la motivation et des compétences d’un collaborateur, confier une tâche à quelqu’un qui sera capable de l’accomplir. Et pour y parvenir, il faut connaître les membres de son équipe. » En d’autres termes, développer son relationnel, être à l’écoute, savoir passer du temps avec eux. Une initiative d’autant plus utile que pour être un bon chef de projet, il faut aussi connaître ses propres axes d’amélioration et qu’un retour des membres de l’équipe sur la question ne peut être que bénéfique, comme le souligne Alexis Sgaros : « il ne faut pas hésiter à faire une auto-évaluation, mais le point de vue des autres est aussi nécessaire pour progresser. »

 

      • Vous souhaitez découvrir de nouvelles clés pour révéler le leader qui est en vous ?
      • Inscrivez-vous à la formation Développer son leadership personnel qui aura lieu lors de la Rencontre Annuelle des Managers du 18 au 20 juin 2018.
        Vous apprendrez à mieux vous connaître et à comprendre les autres afin de développer vos comportements et attitudes de leader.

CSP
Consultant-formateur, Expert en management et leadership

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)