Management de projet

Les tendances de la formation professionnelle en 2013…

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Évaluez cet article)
Loading...

Une étude CSP Formation… 2013 placé sous le signe du retour aux basiques : les formations doivent être utiles, servir en particulier la performance et le mieux-être au travail… Les facteurs qui influenceront la demande en 2013 sont d’abord la crise… ensuite la crise ! Concrètement, les demandes de formation des salariés comme des managers seront passées au crible de leur contribution effective à la performance individuelle et collective. Au moins c’est que ce disent en filigrane les responsables formation / RH sondés par CSP Formation.

Illustration : l’engouement noté  pour les formations « management de proximité », « audit », « pilotage des prestataires », ou celles liées au management des risques, à la pénibilité au travail, au stress et aux risques psychosociaux : les responsables formation / RH sont sensibles à la prévention des tensions au travail, de plus en plus fréquentes, comme le confirme d’ailleurs le deuxième baromètre de la santé au travail récemment publié par le même CSP Formation. Objectif avoué : « mieux vivre au travail », pour un nombre croissant de formations comportementales, en développement personnel, en communication, etc.

Quatre grandes tendances sont à la manœuvre, selon le 3ème organisme de formation français (qui connaît une belle croissance quand ses principaux concurrents marquent le pas).

Le développement de la « transversalité », avec cette finalité : articuler le stratégique, l’humain et l’organisationnel… Une question qui concerne à présent tous les managers, et qui leur suppose une bonne connaissance dans des domaines qui peuvent sortir de leur champ de compétence habituelle, comme le montre le succès des stages sur « la finance pour les non-financiers » ou « le management multi-culturel » ou les sensibilisations aux politiques d’Handicap et la promotion de la diversité.

Priorité à la qualité de vie au travail : c’est une deuxième tendance forte. L’entreprise a tout à gagner à prendre cette question au sérieux ; il s’agit en particulier d’attirer, et plus encore de fidéliser ses talents, alors que les salariés sont toujours plus attentifs à leurs conditions de vie professionnelle.

Le phénomène des universités n’aura pas échappé à CSP Formation. Cette 3ème tendance surfe en effet sur le souhait des salariés de suivre des formations certifiantes et diplômantes. Apparues en Europe, pour les plus anciennes, au début des années 80, elles devraient jouer un rôle grandissant dans les prochaines années. Elles permettent en effet de donner corps et de rendre visible (branding) une politique de formation qui vise au-delà de l’objectif certes essentiel de support à la performance immédiate. Une source de revenus pour les organismes de formation, d’après l’étude, grâce aux alliances passées avec ces universités d’entreprise (catalogues de contenus, ingénierie de formation, etc.).

La dernière tendance identifiée n’est guère surprenante : les entreprises demandent du sur mesure. Ce que reflète les comptes des principaux organismes de formation, avec un « inter » en perte de vitesse depuis des années. Formation sur mesure, formations métiers : les entreprises achètent des formations utiles, offrant la réponse « juste ce qu’il faut, juste à temps » à une problématique bien circonscrite.

On notera le rôle essentiel que le e-learning, et plus généralement le blended learning (ou le « rich learning » selon CSP Formation) sont amenés à jouer au service de ces tendances. Formation sur mesure, universités d’entreprise, qualité de vie au travail ou transversalité : il devient impossible de courir tous ces lièvres à la fois sans une profonde intégration des TIC et des méthodologies associées dans les dispositifs de formation.

Michel Diaz
Source de l’article

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)