Vente et relation clients

Comment adopter une bonne posture commerciale

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Évaluez cet article)
Loading...

Une bonne posture commerciale peut être difficile à adopter : Être capable de refuser une demande, savoir analyser les besoins du client, admettre qu’il vaut parfois mieux courir le risque de perdre un marché plutôt que de se lancer dans l’impossible. Mais l’adopter dès maintenant elle se révélera forcément payant.

bonne posture commerciale

« L’entreprise veut-elle des sprinters ou des coureurs de fond ? » interroge Philippe Mayet, consultant, formateur et coach certifié chez CSP. Une question qu’il est indispensable de se poser en matière de fonctions commerciales, car dans le second cas, la notion posture commerciale devient d’autant plus importante. En effet, « si on veut pérenniser une relation, satisfaire les clients sur le long terme, alors il faut savoir se positionner. »

Une relation gagnant-gagnant

Le concept : « Il ne faut pas vendre pour vendre. Il est indispensable de faire travailler les services en commun, car il existe une limite dans le fonctionnement des commerciaux. A un moment, il faut qu’un expert soit présent dans la phase d’analyse des besoins, de découverte, et de questionnement. » Impossible en effet de formaliser la proposition client, une étape importante dans la gestion des cycles de projets commerciaux, sans avoir compris exactement ce qui est demandé et s’être assuré que le projet est réalisable. « Une vente, c’est un accord conclu ensemble, ce qui veut dire qu’il y a un intérêt commun à le faire », rappelle Philippe Mayet.

Savoir dire non

« Il peut arriver d’avoir des clients qui vous demandent un produit ou service que vous ne faîtes pas du tout. Au lieu de vous lancer dans quelque chose que vous ne maîtrisez pas et de risquer de perdre du temps et surtout d’échouer, ce qui ne rend service à personne, vous pouvez très bien leur proposer de les mettre en relation avec un autre acteur qui pourra répondre à leurs besoins. » Un pari que beaucoup d’entreprises n’osent pas prendre, alors qu’il leur garantit que ce client appréciera leur honnêteté et reviendra vers elles la prochaine fois qu’il aura une demande correspondant davantage à leur activité. Oser et doser, tels sont les maîtres-mots d’une bonne posture commerciale.

Pour en savoir plus sur la formation « L’essentiel de la relation client » cliquez ici

CSP
Consultante, spécialisée en efficacité professionnelle et communication orale et écrite chez CSP

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)