Vente et relation clients

Comment former quand les équipes subissent un turn over « de folie » ? Citadium parie sur YouTube!

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (6 vote(s), note: 4,67 / 5)
Loading...

La relation client, il y a 1000 façons d’en parler ! Citadium a choisi certainement la plus drôle pour répondre à une problématique réelle : comment former quand les équipes connaissent un turn over « de folie » ? Pour CSP, Jessica Goldman, comédienne et formatrice, a trouvé la réponse… façon youtuber.

 

Jessica, vous êtes à l’origine de l’idée de la vidéo façon Youtubeur que Citadium a choisi pour former ses vendeurs… Comment en avez-vous eu l’idée ?
Jessica Goldman : Comme toutes les idées, c’est un mélange d’envie, de tendance, d’échange. Il fallait un format court en vidéo que les vendeurs puissent regarder sur le floor (sur place, dans le magasin) avec ou sans leur manager. Les vendeurs changent souvent chez Citadium et le besoin de former les nouveaux entrants reste donc permanent. L’enjeu était de trouver un format qui permettait de former les nouveaux, plutôt de la génération Z , avec un coût unique utilisable de façon illimitée. Le challenge était grand! L’idée de la vidéo est venue de Édouard Dubruel (directeur de réseau de CSP) et la forme du youtuber m’est apparue adaptée à la cible, au format et au contenu. Le risque était de tomber dans du « faux » youtuber auquel les vendeurs et vendeuses n’auraient pas cru. Le client m’a laissé une grande marge de manœuvre, quant au style, aux vannes dans l’écriture et au talent des réalisateurs, Cyril Renaud pour la saison 1 Christophe Garnier pour cette saison (2).

Savez-vous comment a été reçu la première saison par les managers et le personnel de vente ?
Non ! et c’est un des aspect les plus frustrants. On a rarement des retours positifs précis. Mais comme Citadium a commandé une deuxième saison, c’est que ça a plu !

Vous venez de finir la deuxième saison qui vient d’être livrée… avez-vous procédé à des ajustements par rapport à la première saison ? Est-elle différente dans son dispositif ?
Non, le dispositif est resté le même : une équipe ultra-légère composée d’un réalisateur-monteur et d’un cadreur-chef opérateur-ingénieur du son (ici Mathieu Hussenot). Idem pour les contraintes budgétaires et techniques (le lieu de tournage n’est disponible que de 7h à 10h du matin avant l’ouverture) qui nous obligent à l’efficience et la créativité.

Vous avez participé à ce projet comme comédienne bien sûr, mais pas uniquement; vous avez endossé un rôle de directrice de production. En quoi, concrètement, cela consiste ? Quel a été votre rôle ?
Mon rôle était de transformer la demande client en film. Donc à la suite de ces demandes, j’ai écrit les 3 scenarii. Après relecture par Citadium, j’ai fait des ajustements. Ensuite, j’ai monté l’équipe avec l’aide du réalisateur puis fait le casting des comédiens. Comme on est sur un projet à budget limité j’ai aussi fait costumière, décoratrice, accessoiriste… ce projet a été décalé dans le temps car il devait se tourner en juin mais la date tombait pendant les soldes, puis c’était l’été ce qui a retardé les validations de scenarii. Nous avons tourné fin octobre pour une livraison mi-novembre.

Vous aviez une vraie équipe de professionnels derrière vous !
Il faut des gens compétents à plusieurs postes et qui ont assez d’expérience pour s’adapter à des changements de lieux, de scènes (le client ne souhaite plus filmer telle marque mais telle autre), à la relation avec le client. Faire des films institutionnels, ce n’est pas faire un court-métrage ou un téléfilm, c’est un exercice à part. Comme les comédiens qui interviennent en formation ont une compétence spécifique à cet exercice… J’ai la chance que les équipes sur les deux saisons aient été vraiment parfaites aux niveaux artistique et relationnel.

Propos recueillis par Nadia Ali Belhadj – CSP

Les 3 épisodes de la saison 1 (2017)
Dans la série : Zac on the floor

Jessica Goldman
Jessica est comédienne découvre le théâtre à l’âge de 8 ans et elle sait que ce sera une partie de sa vie. Après un bac L , elle fait une licence d’art théâtral tout en jouant dans la compagnie de Ned Grujic des classiques de Beaumarchais et de Shakespeare. Elle est aussi autrice de théâtre familial (Peter Pan et le Pays imaginaire, Tire la chevillette)… Depuis 2002, elle intervient aussi en entreprise pour CAA (racheté par CSP en 2016) en tant que comédienne, formatrice spécialisée dans la communication orale et interpersonnelle et la coopération. En 2010, elle découvre l’improvisation et joue à Paris, au Lucernaire, au Théâtre de dix heures, avec différentes troupes (Casino, Les Impromises…). Elle partage sa vie entre ses activités artistiques et ses interventions en entreprises mais toujours avec un même message autour de la bienveillance, du lâcher-prise pour mieux s’adapter, de la coopération pour aller plus loin.
Citadium est la première série de films de formation qu’elle écrit. www.jessicagoldman.fr

Zacharie Saal
Zac est un artiste pluridisciplinaire (chant, théâtre, piano), formé au chant et au métier d’acteur en France et en Angleterre dans les meilleures écoles. Il joue dans plusieurs comédies musicales dans les plus grandes salles parisiennes Franksenstein Junior de Mel Brooks au théâtre Dejazet, Salut les copains aux Folies Bergère, Forever Young à Bobin’O. Il joue aussi dans des spectacles d’improvisation comme Casino , New, la comédie musicale improvisée et dans des spectacles jeune public… Il intervient aussi depuis dix ans en tant que formateur en soft skills en entreprise grâce à son parcours atypique de diplômé d’Audencia (École supérieure de commerce de Nantes) et d’artiste interprète.

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)