Ressources humaines

L’art d’être tuteur en entreprise

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

les missions d’un tuteur en entreprise sont de quatre ordres  : il sait accueillir et intégrer, organiser un planning d’apprentissage, accompagner et former ainsi qu’évaluer.

tuteur en entreprise

Pour être tuteur en entreprise il ne suffit pas d’être expert en son domaine, « il a le goût de transmettre son savoir, son expérience, à la jeune génération, remarque Elisabeth Rochefort, consultante formatrice spécialisée en efficacité professionnelle et communication au sein de CSP Formation. Il a envie d’expliquer et de montrer, mais aussi de faire prendre conscience à la personne qu’il accompagne de ses points forts et de ses axes de progression ».

Outre son attrait pour la pédagogie, un tuteur dispose également d’un bon relationnel afin de développer une relation de confiance avec l’alternant, le stagiaire ou le nouvel embauché dont il a la charge. « Cet aspect relationnel est capital, notamment au moment de l’accueil. Certains tuteurs débordés ont tendance à l’oublier », observe la formatrice. Pourtant la préparation de l’arrivée, la présentation à l’équipe, la visite des locaux et un déjeuner d’accueil sont autant d’éléments qui permettront au nouvel arrivant de bien s’intégrer.

Construire le parcours d’apprentissage

Le stagiaire doit aussi savoir ce qu’on attend de lui et il appartient au tuteur d’organiser son parcours d’apprentissage, « un point sur lequel les tuteurs ont intérêt de se former », conseille Elisabeth Rochefort. Pour l’élaborer, il est nécessaire d’identifier les objectifs de la formation en s’appuyant sur le programme de l’école et/ou le référentiel de compétences ainsi que sur les besoins de l’entreprise. « Déterminer ce que le stagiaire doit acquérir, ce qui l’intéresse, en quoi l’entreprise a besoin de lui, permet d’organiser le planning de formation et prévoir quelle évaluation mettre en place. »

Vient ensuite la formation sur le poste de travail. Savoir être clair et vivant est primordial pour expliquer, faire faire et donner à analyser au stagiaire les difficultés qu’il pourra rencontrer. Tout au long du parcours, des entretiens d’évaluation réguliers permettront au tuteur de jauger ce qui a été acquis, « cela suppose d’avoir déterminé en amont des objectifs pédagogiques, appuie la formatrice. D’être aussi à l’écoute et ouvert aux jeunes qui arrivent avec un nouveau regard mais aussi de nouvelles techniques qui pourront parfois déstabiliser le tuteur dans son savoir et son expérience. »

Si vous souhaitez approfondir cette problématique, accédez à la formation Devenir Tuteur ici

Commentaires (3)

Commenter cet article

  1. MUSOLINO dit :

    Bonjour
    je suis Rossella de lyon

    Je voudrai savoir comment faire les démarches pour faire un stage de formation chez vous ?
    j’ai besoin de vos renseignements s’il vous plait.

    merci

  2. CSP Formation dit :

    Bonjour Rossella

    Merci de nous avoir sollicité.
    Pour effectuer un stage de formation chez CSP Formation, il vous suffit de vous inscrire sur notre site CSP Formation à la formation que vous souhaitez, en ayant un financement de votre entreprise ou un financement personnel (vous même)

    Vous recevrez ensuite la convocation une fois votre inscription validée par nos services.

    Merci

  3. Marti dit :

    Bonjour,
    être un tuteur c’est bien plus que ça, il faut être aussi bien expert dans son domaine, dans la gestion de l’administratif, dans la gestion des humains. Il doit savoir comprendre les personnes et leurs besoins et les accompagner individuellement.

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)