Ressources humaines

Les idées innovantes pour traiter les risques psycho-sociaux

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Évaluez cet article)
Loading...

Dans votre plan d’action pour traiter les RPS, sachez dépasser les classiques, osez l’innovation !

Ecoutez chacun autrement

Dans la gamme des actions individuelles, montez un service type « SVP » offrant à chacun la possibilité de dialoguer avec des collaborateurs formés aux RPS ou avec des personnes extérieures à l’entreprise (psychologues, médecins…). Les coachings individuels sont aussi des boosters puissants à proposer aux collaborateurs empêtrés dans leurs difficultés… ou aux managers confrontés à un mal-être indéterminé de leur équipe.

Vous aurez également tout intérêt à améliorer l’environnement des postes de travail, en concertation avec les salariés : couleurs, lumières, sans oublier les questions d’ergonomie sur lesquelles vous vous ferez conseiller par un spécialiste

Collectivement : déployez votre imagination !

Au plan collectif, multipliez les occasions pour les collaborateurs de s’exprimer sur les conditions de travail et les relations avec leurs collègues. Pourquoi ne pas lancer un concours invitant les salariés à exprimer artistiquement ce qu’ils ressentent ? Intégrez aussi un volet sur le sujet lors des entretiens annuels.

Créez des groupes « sérénité » offrant un espace d’écoute et d’aide hors hiérarchie et hors institution. Si la hausse de leur fréquentation signifie la confiance dans la possibilité de s’exprimer, espérez que la baisse marque un recul des RPS dans l’entreprise !

Exploitez tous les outils disponibles pour sensibiliser et former vos managers : serious games, jeux de rôles, cours avec des clowns… inventez ! Plus les managers s’entraîneront en amont, plus ils seront effectivement à même de réagir dans les difficultés.

Revisitez les politiques de l’entreprise

Si vous avez la volonté de faire progresser le mieux-être dans l’entreprise, dites-le et montrez-le ! Travaillez, évidemment, sur l’évolution des charges de travail mais surtout n’hésitez pas à mettre en place des horaires de travail variables qui libèrent vos salariés, les responsabilisent et améliorent leur reconnaissance à l’égard de l’entreprise.

Pensez-vous à faire de la diminution des indicateurs d’alerte un critère de l’accord d’intéressement des salariés ? Et à privilégier les récompenses collectives agréables (type coffret-cadeau) quand vous lancez des challenges ?

Quoi que vous imaginiez, sollicitez « la volonté générale de tous les dirigeants de l’entreprise », suggère Guilain Vandaele, DRH et responsable de l’offre RH chez CSP Formation. « Et faites en sorte que tout le monde se sente pris en compte, ceux qui vont mal comme ceux qui vont bien. » Vous y parviendrez en conjuguant des actions variées aux victoires échelonnées et mesurées en concertation avec les instances représentatives.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien «Gérer les risques psychosociaux dans l’entreprise»

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)