Ressources humaines

Mettre en place un dispositif de prévention des RPS dans l’entreprise

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Évaluez cet article)
Loading...

La prévention des risques psychosociaux (RPS) constitue un enjeu majeur de l’entreprise. Au-delà de l’obligation légale de l’employeur de préserver la santé de ses salariés (art. L4121 du code du travail), la mise en place d’un dispositif de prévention garantit la performance durable de l’entreprise.

Une remise en cause de l’organisation

Stress, burnout, violences psychologiques, harcèlement, mal être ou souffrance au travail : bien qu’il s’agisse de la santé des individus, les RPS sont étroitement liés à l’organisation de l’entreprise. La mise en place d’un dispositif de prévention des RPS vise donc une amélioration collective des conditions de travail. Une telle démarche, initiée par le chef d’entreprise, s’effectue en plusieurs étapes :

– Sensibilisation du comité de direction et décision de lancer le processus

–  Analyse de la réalité de l’entreprise à partir d’indicateurs objectifs (absentéisme, turn over, plaintes, accidents du travail…) et en lien avec les institutions représentatives du personnel

– Enquêtes d’opinion menées par un organisme externe auprès de l’ensemble du personnel (enquête quantitative) ou d’un échantillon (enquête qualitative)

– Élaboration des plans d’action, toujours en association avec les institutions représentatives du personnel : validation, priorisation, planification des actions

– Réalisation, qui prévoira notamment de former les managers (politiques de rémunération, entretiens annuels, objectifs…)

Pour une performance durable

La mise en place d’un tel dispositif prend entre 6 mois et 3 ans, durant lesquels la direction de l’entreprise soignera sa communication auprès des collaborateurs : elle rendra ainsi visible l’action en cours et rassurera les salariés sur sa volonté d’éviter les RPS.

« Rassurés, les individus deviennent capables de parler de ce qu’ils vivent et les risques diminuent d’autant. », affirme Guilain Vandaele, DRH et responsable de l’offre RH chez CSP Formation. « Car le bénéfice individuel, par émanation, devient collectif. »

En impactant immédiatement la motivation et la productivité des collaborateurs, la mise en place d’un dispositif de prévention des RPS augmente à long terme la performance sociale et économique de l’entreprise.

Si vous souhaitez approfondir la problématique, suivez ce lien

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)