Ressources humaines

Où en sommes-nous avec le stress et les risques psycho-sociaux ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Évaluez cet article)
Loading...

Menée auprès de 277 professionnels des Ressources Humaines, cette étude met en lumière les impacts et les facteurs internes et externes des risques psychosociaux en entreprise.Autre objectif de cette étude : identifier les actions mises en place par les entreprises pour prévenir ces risques.

Catherine Bertin, Consultante chez CSP Formation nous livre son analyse.

Pouvez-vous nous indiquer quels sont les facteurs de trouble ?

Notre étude montre qu’une charge de travail trop importante, une augmentation de la pression sur les délais et sur les résultats ainsi que les restructurations organisationnelles arrivent en tête des situations génératrices de troubles psychosociaux. Ces quatre facteurs représentent en effet 50% des réponses. Les personnes interrogées identifient ensuite des facteurs liés au management, à l’absence de reconnaissance ou de soutien de la hiérarchie et enfin les conflits.

L’enquête révèle également que tous les services sont globalement concernés par les risques psychosociaux. Cependant, nous notons que les services RH, les commerciaux et les collaborateurs en relation avec la clientèle le sont plus particulièrement.

Enfin, nous avons demandé à ces professionnels quelles sont les conséquences observées sur les comportements. Parmi les plus citées figurent la baisse de la motivation (84%), la dégradation de l’ambiance (84%), l’absentéisme (79%) et enfin la perte d’efficacité (75%).

Comment les entreprises préviennent-elles les risques psychosociaux ?

Conscientes de l’impact négatif des risques psychosociaux, les entreprises évaluent les menaces et mettent en place des actions préventives. Nous avons constaté que 32% des entreprises interrogées évaluent leur niveau de risques en combinant plusieurs moyens. Une large part de l’échantillon (63%) recueille en premier lieu des informations via les médecins du travail. L’analyse d’indicateurs RH, les enquêtes du personnel, les entretiens individuels et réunions de groupe viennent ensuite compléter ces informations.

En conséquence, le service RH se positionne comme l’acteur majeur en charge de la prévention des risques psychosociaux. Il faut savoir que 20% des entreprises sollicitent également le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ainsi que les médecins du travail.

Notre étude montre par ailleurs que 76% des entreprises ont entrepris au moins une action collective pour prévenir ces risques. Conscients de l’importance d’un accompagnement, 64% des personnes interrogées déclarent avoir mené une action auprès des managers au travers de formations ou en mettant à leur disposition des relais d’aides internes.

Si former les managers et les acteurs de prévention reste une action entreprise par près de la moitié des sociétés interrogées, des réunions d’information et de sensibilisation à l’hygiène de vie se pratiquent également.

Que proposez-vous aux entreprises pour les accompagner dans la gestion des risques psychosociaux ?

Depuis une quinzaine d’années, la santé mentale au travail s’est particulièrement dégradée en Europe et en France. Une réalité trop souvent occultée qui occupe désormais le devant de la scène. Devant l’ampleur des « maladies du travail », le traitement doit être multiple : collectif, individuel et social. Tous les acteurs de l’entreprise, en se mobilisant, peuvent prendre des dispositions pour retourner la situation.

La formation et l’accompagnement sur mesure par des professionnels apparaît alors comme une solution particulièrement efficace pour la gestion des risques psychosociaux. Nous privilégions tout particulièrement la démarche de prévention qui s’avère être de loin la plus efficace dans le temps. Nous répondons donc à ce besoin au travers de quinze stages spécialisés et proposons des dispositifs complets qui vont du diagnostic à la formation, en passant par l’accompagnement.

L’étude est disponible sur Demande d’études de CSP Formation

Si vous souhaitez approfondir la problématique, suivez Gérer les risques psychosociaux

Commentaires (1)

Commenter cet article

  1. Antoine dit :

    Afin de prévenir les risques psychosociaux l’entreprise pourrait mettre en place des services pouvant améliorer le quotidien de chaque salarié, elle pourrait également mettre en place des activités aidant les salariés à se relaxer, à se sentir bien avec eux même mais aussi avec le travail à accomplir afin de favoriser leur efficacité. Certaines méthodes s’avèrent réellement efficaces tels que le shiatsu ou bien la sophrologie.

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)