Ressources humaines

Quels plans d’action au regard des RPS repérés dans l’entreprise ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 vote(s), note: 4,00 / 5)
Loading...

Une fois posé le diagnostic sur la situation de l’entreprise (consultez l’article), l’heure est à l’action pour le comité de direction : pointage des satisfactions à valoriser et, a contrario, des améliorations à envisager pour diminuer les risques psychosociaux repérés.

Fouillez les diagnostics

Vous constatez des écarts entre les attentes des collaborateurs et la réalité de l’entreprise ? Commencez par valider les éléments quantitatifs et qualitatifs réunis en cherchant des informations factuelles : discutez avec les instances représentatives, cherchez à savoir si la problématique est interne ou externe, effectuez des sondages ciblés pour cerner exactement le problème et les souhaits des salariés. Vérifiez également si telle insatisfaction est générale ou ne touche qu’un service, un site ou une population donné, etc…

Cette première étape vous permettra d’étudier les impacts financiers et organisationnels d’éventuelles actions.

Priorisez

En comité de direction, hiérarchisez maintenant vos plans d’action. Trois critères vous guideront pour définir les priorités : votre logique financière, votre logique de négociation et les contraintes qui s’imposent à l’entreprise.

Vous planifierez alors des « victoires rapides » – plans d’action à court terme illustrant votre capacité à écouter et à réagir rapidement – et des actions « à moyen et long terme », organisées dans un délai de 3 à 6 mois voire plus.

Planifiez et… agissez !

Concrètement, établissez des fiches de mission sous forme de tableaux qui répondent à 7 questions majeures :

  • De quoi s’agit-il ?
  • Qui est touché ?
  • Quel est l’objectif ?
  • Dans quel délai ?
  • Qui pilote l’action ?
  • Qui d’autre participe à cette mission ?
  • Quels sont les coûts impactants ?

Ces tableaux permettent de communiquer le plan d’action envisagé, notamment aux instances représentatives du personnel qui peuvent exercer un droit de réponse sur certains sujets. Ils constituent aussi un document de référence pour vérifier l’avancement du projet et engager les dépenses connexes.

Vous entrerez alors dans la recherche concrète de solutions et leur mise en œuvre. A cette étape, « sollicitez au maximum l’avis voire la participation des utilisateurs », conseille Guilain Vandale, DRH et responsable de l’offre RH chez CSP Formation. Cette attitude contribuera au succès du plan d’action. « Vous pourrez dire celui-ci d’autant plus réussi qu’il atteint le résultat attendu dans les délais prévus et dans le respect des consultations effectuées comme des solutions annoncées. »

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien «Gérer les risques psychosociaux dans l’entreprise»

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)