Ressources humaines

Rémunération (2/4) : les éléments collectifs

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 vote(s), note: 5,00 / 5)
Loading...

Bien souvent, des critères de mesure de la performance individuelle (sur lesquels repose une partie de la rémunération) sont en réalité des indicateurs collectifs. Ces derniers sont plus justes et certaines entreprises innovantes n’hésitent pas à abandonner ou minorer le poids de la rémunération individuelle pour favoriser des éléments collectifs.

Rémunération, éléments collectifs CSP the art of training

 

Un des éléments obligatoires : la participation

Les entreprises de plus de cinquante salariés ont obligation de partager entre les collaborateurs le bénéfice de l’entreprise. Cette participation est plafonnée individuellement à un montant équivalent à trois-quarts du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), soit 40 524 euros en 2019.

La participation est un accord collectif d’entreprise mais ne constitue pas un engagement contractuel.

Un élément flexible : l’intéressement

L’intéressement est un élément de rémunération généré soit à partir d’un bénéfice financier de l’entreprise (auquel cas il est une forme de redondance de la participation), soit à partir d’une performance réalisée : l’atteinte d’objectifs métier sans impact financier immédiat, comme l’amélioration des délais de paiement ou de livraison, la baisse du nombre d’accidents du travail, etc…

L’accord d’intéressement est généralement collectif. Il peut aussi être semi-collectif : les performances sont alors mesurées par métier de l’entreprise, selon des indicateurs idoines. Tous les collaborateurs du même métier touchent le même intéressement.

L’intéressement est plafonné collectivement à 20 %du total des salaires bruts de l’entreprise, et individuellement à un demi-plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), soit 19 866 euros au titre de 2019 (année 2018) et sera de 30 393 euros en 2020 (année 2019).

« Une entreprise peut rendre son dispositif d’intéressement extrêmement dynamique », précise Philippe Mayet, formateur chez CSP The Art of Training. « Tout dépend de sa manière de calculer les performances, et du rythme auquel elle le fait. »

Pour en savoir plus, suivez ce lien :  “Agir en leader

 

Retrouvez l’intégralité de notre série le management des rémunérations :

Rémunération (1/4) : les éléments individuels
Rémunération (3/4) : les éléments connexes
Rémunération (4/4) : le rôle des managers leader

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)