Ressources humaines

Le télétravail, nouveau roi de l’organisation du travail ?

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (5 vote(s), note: 4,20 / 5)
Loading...

Les modes de transport, les vies nomades… les entreprises doivent repenser leur organisation pour l’adapter aux demandes de leurs salariés. Le télétravail a le vent en poupe… Quels sont les impératifs à respecter pour ce nouveau type de collaboration ?

Article blog Nouvelles tendances Télétravail

Des renouvellements incontournables

Depuis les années 80, les organisations du travail n’ont cessé d’évoluer, impactées par de nombreux facteurs sociologiques et économiques : recherche d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, mobilité, place des femmes, prise en compte du handicap, concentration des entreprises…

Les enjeux à tenir sont de trois ordres : introduire une certaine qualité de vie au travail tout en augmentant l’efficacité, voire la productivité ; fidéliser les acteurs dans des métiers qui, malgré un fort taux de chômage, peinent à recruter ; maintenir et développer la compétitivité en diminuant les frais.

Tour d’horizon des six tendances en forte croissance et des problématiques inhérentes.

Travail distanciel, espaces de travail et transports

Nomadisme, télétravail et travail déporté chez les clients progressent fortement sans être l’apanage des seuls métiers tertiaires. Améliorent-ils ou non la qualité de vie des salariés ? Comment préserver le lien social avec l’organisation ? Comment régler les contraintes juridiques et managériales inhérentes au travail distanciel ?

Les espaces de travail évoluent : occupation d’une tour ? Open spaces ou espaces fermés ? En quoi le choix et l’aménagement de ces espaces de travail impactent-ils la relation au travail, la productivité et la performance ?

Les transports se montrent voleurs de temps et causes de fatigue. Comment assouplir la politique horaire de l’organisation ? Vous retrouvez-vous dans la tendance à diminuer les déplacements et à leur substituer des visio- ou audioconférences ?

NTIC, logiques de charge et évolutions contractuelles

Les nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) occupent une place grandissante. Facilitatrices de l’accès à l’information, ne dégradent-elles pas aussi les conditions de travail en créant de l’urgence et en désorganisant le travail ? Comment instaurer les limites entre vie privée et vie professionnelle ?

Les postes et les missions évoluent. Quelles solutions pour mesurer et maîtriser les charges de travail ? Quels objectifs évaluer et comment ?

Comment trouver son compte dans les évolutions contractuelles : intérim, temps partiel, travail partagé, expatriation, mise à disposition, forfaits jour… ? Quelles formes contractuelles imaginer pour pérenniser les emplois et exploiter toutes les compétences ?

Points de vigilance

Selon une étude publiée en février 2019 par Malakof Médéric, le télétravail concerne 29 % des salariés du privé. Une diminution de la fatigue, une plus grande autonomie dans son travail, une meilleure productivité… sont les points appréciés à la fois par les salariés qui en bénéficient et par leur manager. Toutefois, certains points de vigilance sont à observer : comme la sécurité des outils informatiques, ou même – avers de la médaille – un risque psychologique lié à l’isolement. Plus opérationnellement, les managers demandent à être formés au management… à distance.

Les organismes de formation ont là un grand boulevard qui s’ouvre devant eux.

Formation : Manager le télétravail dans son équipe

Commentaires (2)

Commenter cet article

  1. […] dix à dix-mille personnes, sur un ou plusieurs sites, en France ou à l’international, en présentiel ou en distanciel et pour tous secteurs d’activité, nous ajustons la solution et déployons notre signature […]

  2. […] et organisationnelle, remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, agir sur l’organisation du travail, utiliser les équipements de protection collectifs en priorité par rapport aux équipements de […]

icone commentaire Commenter cet article

obligatoire

obligatoire (ne sera pas publié)