Rapport au travail, culture d’entreprise… les valeurs et les caractéristiques de la génération Y décontenancent les managers X. Focus sur deux états d’esprit en opposition entre générations X et Y.

Générations x et y
« Au terme « génération », je préfère le mot « état d’esprit », explique Pascal Christin, consultant formateur spécialisé en management intergénérationnel au sein de CSP. Car on peut tout à fait appartenir à la génération X tout en ayant un comportement Y et vice et versa. » Les événements vécus par chaque génération permettent toutefois de mettre en lumière l’état d’esprit qui caractérise chacune d’entre elles. Explorons en profondeur les deux générations X et Y

Génération X

Nés entre 1964/65 et 1980/81, les X constituent la génération sacrifiée. Déconnectés des baby-boomers qui ont vécu le plein emploi des Trente Glorieuses, ils ont connu deux chocs pétroliers, la crise, le chômage, l’arrêt de la croissance, du communisme, la chute du mur de Berlin et le sida… Ce que certains nomment les Trente Piteuses. « C’est également la génération Françoise Dolto, remarque le consultant. Ils ont laissé à leurs enfants, les Y, beaucoup plus d’espace de communication et de partage. » Dans le monde du travail, ils font confiance à l’entreprise à laquelle ils sont attachés. Respectueux de la hiérarchie, ils ont dû faire leurs preuves à leurs débuts. Ce sont aussi eux qui ont mis en place les processus et les règles en vigueur aujourd’hui dans les organisations.

Génération Y, une autre vision

Face aux X, des Y nés entre 1980/81 et 1995/96 dont la devise est « fun et carpe diem ». Cette génération qui n’a connu que la crise « mange le dessert en premier car elle sait qu’elle n’aura pas de retraite. Elle profite de la vie au présent. Elle est dans un temps instantané et simultané », image Pascal Christin. Société de l’écran, des nouvelles technologies, des challenges, la génération Y vit dans un flux continu. Travail et plaisir vont de pair pour les Y. Ceux à qui on a laissé la parole dès leur plus jeune âge ne comprennent pas qu’on ne leur fasse pas confiance tout de suite. La compétence a plus de valeur à leurs yeux que l’âge. Pour eux, l’entreprise ne représente qu’un passage et le CDI n’est plus synonyme de sécurité. Leurs managers sont seulement des maillons de la chaîne dont ils n’hésitent pas à questionner les règles, à vérifier et compléter les informations. « C’est aussi la première génération à ne pas connaître le service militaire ! » ajoute le consultant.

Au vu de ces différences, comment faire cohabiter ces deux états d’esprit dans le monde du travail ? Comment un manager X peut-il collaborer en synergie avec un salarié Y ? Éléments de réponse dans notre article “Générations X et Y : comment mieux collaborer ?”.

Découvrez nos formations pour manager une équipe :

 

Pascal Christin, Consultant formateur spécialisé en management intergénérationnel au sein de CSP