Reprenons l’approche de la Process Communication de Taibi Kahler ( La Process Communication : comment mieux travailler ensemble ? ) et imaginons le binôme « persévérant » / « rebelle ». Tout semble les séparer et d’ailleurs, ils ne jouent pas dans la même cour ! Comment un persévérant peut-il collaborer avec un rebelle ?

Process Communication (4/4): ajuster les contraires Persévérant – Rebelle

 

Dans l’absolu

Le persévérant pur est sérieux et profond, attaché à des convictions pour lesquelles il attend la reconnaissance d’autrui. Inquiet de mériter la confiance des autres, il est particulièrement sensible à ce qu’on sollicite son avis sur un sujet.

Le rebelle pur fonctionne selon le principe de plaisir. Travailler, oui, mais sans « perdre sa vie à la gagner » ! Plaisanter, jouer, marquer une pause, être en contact rechargent ses batteries.

Sous stress

Dans le cercle vicieux de leur mécommunication, le rebelle se montre de plus en plus ironique à l’égard du persévérant. Ce dernier s’enfonce dans le registre sévère et s’empêtre dans ses valeurs : alors qu’il voudrait être digne, défendre la règle, il devient cinglant. Odieux, il envoie tout le monde au diable, ne voit que ce qui ne va pas, sur-argumente, impose ses convictions.

Sous stress, le rebelle, lui, continue à s’opposer, accuse l’autre. Il devient blâmant, insolent, attaquant.

Persévérant + Rebelle = amour éternel

Comment jouer dans la même cour ? « Voilà le moment pour le persévérant de mettre en actes une de ses valeurs sûres : la tolérance. Tant qu’il ne descendra pas de sa chaire pour rejoindre le rebelle dans sa cour, il n’obtiendra rien ! Au contraire, le rebelle mettra toute son énergie à saboter au lieu de se mettre au travail ! », explique Anne Mangin, formatrice chez CSP The Art of Training. Au persévérant, donc, d’explorer le canal ludique du rebelle pour établir la communication.

Quant au rebelle, quittant son air dégagé et mettant de côté son besoin de fantaisie, il montrera du respect (sans hypocrisie !) au persévérant et nourrira le besoin de celui-ci d’être informé, de recevoir du contenu, de respecter le cadre, d’être reconnu comme le responsable ou l’expert.

« Difficile de sortir de ses propres certitudes de communication ! », reconnaît Anne Mangin, « Mais c’est en acceptant cet effort que l’on entre en relation. La Process Communication ne peut que renforcer l’envie et les moyens d’y parvenir. »

  • Quel est votre profil Process Communication® ? Comment vous en servir ? Comment faire collaborer deux contraires ? Obtenez les réponses à ces questions avec la formation : « Process Communication » 

_____________________________________________________________________________

Apprenez à rédiger des écrits clairs, positifs et attractifs avec la formation Des écrits professionnels percutants.

Oser vous affirmer en situation professionnelle avec la formation Affirmation de soi – assertivité.

______________________________________________________________________________

Vous souhaitez apprendre à collaborer avec n’importe quelle personnalité ?

Rendez-vous à la semaine de la communication du 22 au 26 mars 2021.