Pour rester compétitif dans un monde qui change vite et dont le contexte sanitaire a redistribué les cartes et ébranlé le marché de l’emploi. Employés et entreprises doivent repenser leurs modes de fonctionnement et acquérir de nouvelles compétences. Aujourd’hui, plus que jamais, il faut savoir faire preuve d’adaptation et d’anticipation. Mais dans une large mesure, quelles sont les ressources techniques, technologiques, ainsi que cognitives et sociales désormais particulièrement plébiscitées par les recruteurs ?

Quelles sont les compétences qui font la différence en 2021

 

Parmi les compétences dites « hard skills », se trouvent notamment :

  • L’informatique et la programmation (à un niveau avancé) restent des compétences toujours plus recherchées.
  • Le traitement, l’analyse et la résolution de données et problèmes complexes.
  • La conception technique et ingénierie.

 

Côté « soft skills » :

  • Le leadership et le management, au travers (entre autre) de talents de communication, pédagogie, compétences relationnelles et empathie ;
  • La créativité, pour proposer des solutions originales à des problèmes inédits ;
  • Le sens critique, la négociation, la prise d’initiatives et de décision ;
  • La gestion de projets, en mode classique et en mode agile ;
  • Et enfin, l’adaptabilité et la capacité d’apprentissage.

 

Et dans un contexte inédit d’autres qualités humaines, qu’elles soient émotionnelles ou sociales peuvent aussi faire la différence : efficacité, organisation, mais aussi flexibilité et esprit d’équipe seront vos meilleurs atouts pour faire la différence, en poste comme en entretien.

Source : Enquête Degreed réalisée en décembre 2020, « L’état des compétences en 2021 : la menace invisible »