Tendance forte en matière de recrutement, terme anglo-saxon dont la traduction littérale laisse sur sa faim : les soft skills conservent une grande part de mystère. D’où la nécessité de partir à l’exploration de ces aptitudes, ou compétences : n’est-ce pas l’une des premières questions à poser ? En écoutant CULTURE SOFT, le podcast dédié aux soft skills, vous entrerez dans leur intimité et en apprendrez davantage sur elles… comme sur vous-mêmes ! Car c’est bien l’objectif : mieux cerner leurs contours pour se les approprier et être en mesure de les mobiliser dans de multiples contextes et environnements professionnels. Are you listening ?

J’écoute le podcast sur Spotify.

J’écoute le podcast sur Deezer.

J’écoute le podcast sur Ausha.

J’écoute le podcast sur Podcast Addict.

 Soft skills, vous avez dit soft skills : de quoi parle-t-on ?

CULTURE SOFT, c’est un podcast basé sur un dialogue à deux voix. Celles de deux duettistes qui explorent le monde professionnel et tout ce qui peut aider l’être humain à y trouver sa juste place, voire à y performer. À cet égard, les soft skills semblent appelées à jouer un rôle clé.

Et une multitude de questions se posent ! Par exemple : constituent-elles une seule et même « famille » ? S’inscrivent-elles dans le registre des compétences ? Pour répondre à cette seconde interrogation, il faut être capable de définir la notion même de compétence. Il s’agit… ? Pas si facile n’est-ce pas ? Aucun doute, en revanche, sur l’une des caractéristiques des soft skills : leur dimension éminemment humaine.

 

Soft skills et intelligence émotionnelle : deux notions qui se superposent ?

Longtemps vouées à rester à la porte de l’entreprise, les émotions y font désormais figure de « sésame », ou presque ! D’autant que les neurosciences montrent qu’elles interviennent dans toute prise de décision. Exit la pure dimension analytique !

Pour autant, soft skills et intelligence émotionnelle ne se confondent pas ; en revanche, la seconde fait figure de socle en vue de développer les premières. En apprenant à reconnaître nos propres émotions, nous devenons également plus sensibles à celles des autres et pouvons ainsi nous connecter à autrui.

 

Évoluer professionnellement grâce aux soft skills et s’y former – vraiment ?

Qu’elles soient de nature organisationnelle ou cognitive – entre autres ! -, les soft skills sont mobilisables dans des activités ou des situations diverses. En ce sens, elles peuvent jouer un rôle de « passerelles » professionnelles, dans le cadre de reconversions choisies ou subies.

Plus globalement, le fait de développer ce type de compétences – en commençant par la connaissance de soi – permet de mobiliser toutes ses ressources personnelles, parfois inhibées par manque de sollicitation ou par méconnaissance, y compris de la part du collaborateur ou de la collaboratrice elle-même ! Des exemples permettent de mieux comprendre comment elles opèrent.

Reste à savoir comment développer ses soft skills. Car celles-ci semblent reposer sur de l’impalpable ou dépendre de mécanismes très personnels, délicats à généraliser. Dès lors, peut-on véritablement se former aux soft skills ?

La réponse est oui, moyennant des modalités pédagogiques étudiées à cette fin. Car, bien qu’utiles, les connaissances théoriques ne suffisent pas ! Il faut aussi comprendre comment les soft skills s’expriment dans telle ou telle situation professionnelle, et être en mesure d’identifier les blocages susceptibles de les contrarier. Un entrainement est donc requis, sur la base de méthodologies simples et très « pratico-pratiques ». En matière de formations aux soft skills, la mise en situation est absolument clé.

 

 

Vous souhaitez en savoir davantage à l’issue de ce 1er épisode de CULTURE SOFT ? Bonne nouvelle : ici, spoiler est permis ! Dans le 2e épisode, il sera question de « se connaître soi-même ». Ça vous rappelle quelque chose ? À nos duettistes aussi… Rendez-vous très bientôt sur vos plateformes habituelles !

J’écoute le podcast sur Spotify.

J’écoute le podcast sur Deezer.

J’écoute le podcast sur Ausha.

J’écoute le podcast sur Podcast Addict.