Que vous soyez soit junior ou plus expérimenté dans la gestion de projet, le manque de recul une fois lancé peut parfois générer désorganisation, incompréhension entre parties prenantes, dépassements de budget … Pour ne pas tomber dans le piège, nous reposons les bases d’une gestion de projet réussie ! Les cinq règles clés :

  1. Le périmètre du projet vous définirez

Établir clairement objectifs, ressources, livrables, et distribution des rôles est primordial pour commencer toute gestion de projet. Il est notamment essentiel de s’assurer du soutien des parties prenantes et des supérieurs, pour s’assurer de l’adhésion de tous.

 

  1. Un budget documenté vous produirez.

Il est souvent difficile d’estimer les justes coûts, surtout très en amont. « Prévoir les impondérables » permet ainsi d’anticiper une marge de manœuvre plus facile à gérer et à justifier en cas de dépassement. Au cas où.

 

  1. Une bonne communication vous maintiendrez.

Les échanges doivent être réguliers et transparents, pour faire face à de possibles couacs. Un bon gestionnaire de projet est aussi un bon fédérateur qui sait motiver une équipe et écouter ses collaborateurs et chercher des solutions si besoin.

 

  1. Le suivi vous assurerez, et des délais réalistes vous envisagerez

Avec des dates définies pour les points d’étapes, en accord avec les parties prenantes. Pour éviter les charrettes et les coups de stress, à soi, comme aux autres.

 

  1. Flexible, vous serez

Le projet pouvant évoluer selon les besoins, au cours de sa mise en œuvre, il faut néanmoins toujours définir le cap : LA mission du gestionnaire de projet !

 

Pour en savoir plus, découvrez notre formation sur les 5 essentiels de la conduite de projets  !